Ecologie sociale

Le bachelor en écologie sociale s’organise sur trois années d’études, en cours du jour. Le C.E.S.S. est nécessaire (ou l’équivalence du diplôme de fin d’études secondaires ou baccalauréat).

L’ambiance de l’E.O.S. est caractérisée par une population scolaire très diversifiée : beaucoup de nationalités, un éventail d’âge allant de 18 ans à plus de 40 ans, une parfaite mixité, des étudiants ayant des passions, des cultures, des intérêts très différents, des jeunes ayant le sens des responsabilités, des adultes déjà engagés dans la vie professionnelle . Tous concourent à donner aux études un climat très vivant.

Le bachelor en écologie sociale s’organise en 3 ans en cours du jour (de 8h à 17h30). Le C.E.S.S. (ou bac avec équivalence) est indispensable.

Une formation polyvalente

Une action sociale efficace doit s’attaquer à toutes les problématiques liées à nos sociétés de plus en plus urbanisées (habitat non adapté ou dégradé, pollution, mobilité inéquitable, manque de structures de détente, détritus, voirie en mauvais état, bruits,…).

La section Écologie sociale veut former des étudiants à une profession sociale de relais qui envisage le développement local dans une perspective globale, c’est-à-dire écologique.

A cette fin, les études s’articulent autour de plusieurs axes :

un axe scientifique portant sur la chimie, la physique, la biologie, la géographie, la santé, …

un axe sociologique et urbanistique portant sur la maîtrise des réalités des communautés se déployant sur le territoire comme les cours relatifs à l’écologie urbaine, au droit de l’environnement et de l’aménagement du territoire, à l’urbanisme, histoire des villes,…

un axe d’intervention psychosociale, comme les cours relatifs à la construction de projet, à la médiation, à la négociation, à la gestion de conflits, au management environnemental,…

Un enseignement de proximité

Notre enseignement associe étroitement la théorie et la pratique. Il appuie la formation sur une démarche théorique et sur une pratique

professionnelle (visites de terrain et conférences en début de formation, stages de minimum 6 semaines en cours de formation et 12 semaines en fin de formation).

Des maîtres de formation pratique et des professionnels de terrain encadreront la pratique professionnelle, l’occasion pour l’étudiant de se former, s’informer et de mettre en acte ses acquis d’ordre théorique, méthodologique et déontologique. Elle doit lui permettre, dès la fin de ses études d’entrer de plein pied dans la profession.

Une dimension internationale

Le développement des échanges internationaux est un souci constant de la HELB. Nos programmes d’échanges de type Erasmus ou autresvous permettent d’étudier à l’étranger ou d’y effectuer des stages.